Historique de l’association : les membres fondateurs

Public Montessori est né de la rencontre de trois professeurs des écoles inspirés par les pédagogies alternatives et convaincus par la proposition pédagogique de Maria Montessori.

« Nous nous sommes rencontrés au sein du Groupe Départemental Freinet 94. »

Yanek Husianycia : « Je mettais en œuvre une pédagogie coopérative dans ma classe de cycle 2 depuis une dizaine d’années. J’avais fondé le groupe départemental Freinet 94  et j’organisais des réunions d’échange de pratique dans le Val de Marne.

Ma première fille étant en âge d’être scolarisée, je voulais faire pour elle un choix pédagogique. Je l’ai alors inscrite dans le privé en école Montessori. Je lisais Maria Montessori, échangeais avec les éducateurs, et constatais au fil du temps le développement harmonieux de ma fille. La découverte des périodes sensibles à l’apprentissage, dont la plupart cessent d’exister vers 6 ans, m’a fait l’effet d’une bombe. J’ai alors décidé d’exercer en maternelle. Désireux d’offrir cette pédagogie aux élèves de l’école publique, je me suis inscrit à une formation agrée AMI que j’ai suivie sur mon temps de vacances. »

Gaelle Bieth : « Jeune enseignante (en reconversion professionnelle), je venais de me former à la pédagogie Montessori (diplôme AMI) et avais mis en place cette pédagogie dans ma classe maternelle. Mon Inspectrice n’ayant pas retrouvé ce qu’elle connaissait, m’avait demandé d’en changer… Comme je n’avais reçu aucun soutien de mon équipe pédagogique, je me suis rapprochée du GD94 Freinet pour trouver du soutien auprès d’enseignants en pédagogies alternatives. J’ai alors retrouvé la confiance nécessaire pour changer d’école et porter ailleurs mon projet montessorien. Mais je repartais de zéro : tout le matériel spécifique acheté dans mon ancienne école restait à l’école… »

Marjory Lemoine : « Enseignante en maternelle depuis une dizaine d’années, je cherchais de nouveaux outils favorisant l’autonomie des élèves et le respect de leurs rythmes d’apprentissage. Lors de mon congé parental, j’avais été remplacée par une collègue qui expérimentait des ateliers autonomes en pédagogie Freinet. Le résultat était inspirant. J’avais donc rejoint le groupe Freinet. Parallèlement pour mon enfant, j’avais eu un coup de cœur pour une école Montessori. En lisant des ouvrages de Maria Montessori, j’ai  réalisé que sa proposition pédagogique répondait en tous points à mes aspirations et pouvait tout à fait trouver sa place dans ma classe du public ! En rencontrant Gaelle et Yanek, je me suis décidée à suivre une formation complète, reconnue par l’AMI. »

Leur intérêt pour la pédagogie Montessori a convergé au cours de l’année 2015.

 « A ce moment-là, nous rêvons d’une organisation nationale telle l’ICEM grâce à laquelle les enseignants pourraient découvrir la pédagogie Montessori et échanger sur leur pratique.

Mais nous avons aussi conscience qu’un projet de classe Montessori comporte des contraintes spécifiques…

Comment équiper rapidement sa classe en matériel sensoriel très couteux (au minimum 5000 euros) ?  Comment conserver son matériel lorsqu’on change d’école ?  Il nous faut trouver des financements extérieurs aux écoles…

Comment faire connaître cette pédagogie méconnue et ses atouts à notre hiérarchie ?

Seule une association peut relever ce défi ! »

 En juin 2015 nait l’association Public Montessori.

« Combien d’enseignants pratiquent la pédagogie Montessori en France ? Nous n’en avons absolument aucune idée. 

Mais en un an, nous passons de 3 à 100 adhérents… Nous ne sommes plus seuls ! Nous nous sentons plus forts, plus légitimes.

Nous invitons nos adhérents à constituer un groupe de rencontre et d’échange de pratique dans leur département, sur le modèle de l’ICEM Freinet. Ils seront la colonne vertébrale de Public Montessori. Des groupes fleurissent partout en France, en métropole et en Outre-Mer.

 Puis la banque solidaire LaNef nous fait un don de 10 000 euros. Grâce à cela, nous pouvons lancer notre première grande action d’aide financière auprès de nos adhérents.

Une dizaine de classes s’équipent en matériel. C’est un début on ne peut plus prometteur !

Nous remercions chaque personne qui prendra soin de l’association et soutiendra ses projets. »

Les membres fondateurs de l’association en mai 2015 :

Yanek Husianycia , Gaëlle Bieth , et Marjory Lemoine